Avec les Alcooliques Anonymes. Joseph Kessel

Avec les alcooliques anonymes.Couv

En voilà un choc ! En flânant dans une belle librairie de quartier (mon activité préférée) je suis tombée sur ce livre et l’ai acheté uniquement parce qu’il rentrait dans mon challenge « Addiction ». Le titre :  « Avec les Alcooliques Anonymes » était plutôt clair !
Je connais comme tout le monde l’existence des « A.A » mais je n’ai jamais vraiment creusé le sujet. Cette lecture m’en a donné l’occasion. Il s’agit d’un reportage de Joseph Kessel aux États-Unis, dans les années 50 et publié en 1960.

Intrigué par cette méthode miraculeuse pour certains, qui a permis à des milliers de personnes de sortir des affres de l’alcool, Kessel est parti sur la route à la rencontre de ces hommes et femmes dépendants et de ceux qui les aident à s’en sortir.
Ce qui m’a le plus frappé dans ce livre sont les témoignages de personnes comme vous et moi, qui basculent. J’étais convaincue qu’il fallait un élément déclencheur très fort pour que quelqu’un se réfugie dans la boisson et devienne alcoolique et ici les vies décrites sont au départ, idéales. Une belle maison, un travail, une famille aimée et aimante et …l’alcool. La déchéance arrive à une vitesse stupéfiante sans que rien apparemment ne l’annonce.
Il y a aussi bien sûr la rencontre de Kessel avec les membres fondateurs des « Alcooliques Anonymes » et la description de leur façon de faire avec ces personnes en souffrance.

J’ai beaucoup aimé le fait que Joseph Kessel ne cache rien de ses questions, de ses doutes et de ses découvertes de ce monde trop souvent ignoré.
Je vous conseille vraiment cette lecture, même si vous n’êtes pas directement ou indirectement concerné par ce problème. Il permet d’avoir un autre regard sur ce peuple en souffrance, de sortir de l’idée que le  « pochtron du coin » est un sous-homme, un être faible, et de se dire qu’il a été et il sera peut-être à nouveau avec un peu d’empathie et beaucoup d’écoute, un homme comme vous et moi.

Mais malheureusement, le livre n’a pas pris une ride….

Éditeur : Gallimard
Collection : Folio
Ean : 9782070453559
Nombres de pages : 352

Citations :

  • Un soir où, une fois de plus, il souffrait de cette angoisse, quelqu’un lui tendit un Bronx cocktail. Il avala, sans avoir ce qu’il buvait, son premier alcool. D’un seul coup, la timidité, l’anxiété, l’humiliation disparurent. Il parla, il brilla. Encore un cocktail, un autre et il est le roi de la soirée. Il avait trouvé dans son verre le lien qui lui manquait avec les hommes, quels que fussent leurs fortunes ou leurs rangs.
  • Pourquoi même l’excès, même l’état d’ivresse ne déclenchaient-ils pas chez eux cette terrible réaction en chaîne qui obscurcissait, détruisait, emportait tout ? Pourquoi étaient-ils capables, quoique buvant, de contrôler, diriger leur vie ? Bref, pourquoi y avait-il des gens capables de maîtriser leur alcool et d’autres-comme Bill et le docteur Bob- qui en devenaient les esclaves ?
  • Prenez un diabétique, dit-il. Grâce au régime et au traitement médical qu’il suit, il a une vie et une activité normales. Mais il n’est jamais guéri. Il reste atteint du diabète et condamné à une stricte discipline. C’est exactement la même chose pour nous.
  • Un jour, uniquement à cause de la température, j’ai été pris d’une envie de bière bien fraîche. Aussitôt j’ai pensé : « allons, c’est de la folie. Voilà onze années que je n’ai pas touché à une boisson alcoolisée. Je ne vais pas recommencer maintenant. A quoi l’intellectuel en moi a répondu : « justement, après onze années d’abstinence parfaite, un verre de bière ne peut pas être dangereux. Que diable ! Un seul verre. Après onze ans ! Rien qu’un verre ! »
    (…)
    Alors ? Demandai-je.
    Alors, dit l’écrivain, « ce seul » verre de bière eut pour effet dans les dix-huit mois qui suivirent, de m’amener quinze fois, repris par le plus mortel alcoolisme, dans des asiles pour malades mentaux. Moi, l’esprit supérieur, moi dont la volonté exemplaire avait suffi au salut…

Challenge Addict

Publicités

5 réflexions au sujet de « Avec les Alcooliques Anonymes. Joseph Kessel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s